et encore ?

Lorsque les patients répondent mal à la pharmacothérapie, on a parfois recours à la chirurgie du cerveau.

Pour traiter les symptômes de la maladie de Parkinson, les médecins ont recours à une nouvelle intervention chirurgicale appelée stimulation profonde du cerveau. Les chercheurs étudient également les effets, sur la production de dopamine, d’une transplantation de cellules nerveuses dans le cerveau.

Par le passé, les spécialistes pensaient que la vitamine E pourrait contribuer à retarder ou empêcher la maladie de Parkinson. Aucune étude n’a réussi à démontrer que la vitamine E possède un effet protecteur contre la maladie de Parkinson.

L'exercice physique peut être bénéfique. Il n’empêchera pas l’évolution de la maladie, mais peut renforcer la force musculaire, l’équilibre, le transit intestinal et la solidité des os. Cela peut aider une personne atteinte de la maladie de Parkinson à se sentir mieux, à conserver la forme et à poursuivre autant que possible ses activités quotidiennes