Comment la diagnostique-t-on ?

Le diagnostic de la maladie de Parkinson repose habituellement sur les signes et les symptômes typiques. Il est souvent difficile pour un professionnel de la santé de diagnostiquer la maladie de Parkinson durant les premiers stades, lorsque les symptômes sont très légers. Le professionnel de la santé devra observer attentivement le patient et procéder à un interrogatoire minutieux. Les membres de la famille peuvent également fournir des observations importantes. Des examens comme l’IRM (imagerie par résonance magnétique) peuvent être employés pour s’assurer que les symptômes n’ont pas d’autre origine. Il peut être utile de consulter un spécialiste de la maladie de Parkinson.

 

Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson consultent souvent en raison des tremblements, car ces signes sont visibles et facilement observés. Que le patient présente ou non des tremblements, le professionnel de la santé recherchera d’autres symptômes courants de la maladie de Parkinson, comme une raideur, un trouble de l’équilibre, des troubles de la marche et une lenteur des mouvements. Lorsque plusieurs de ces symptômes sont présents, le professionnel de la santé peut souvent mettre en évidence un profil qui le conduit à poser le diagnostic de maladie de Parkinson. Il n’existe encore aucun test médical ou examen par imagerie approuvé pour diagnostiquer la maladie de Parkinson.


Réagir


CAPTCHA